SOLVAir pour Vous ?

Mise en oeuvre du procédé SOLVAir® au bicarbonate pour le traitement des fumées

  operator-blue Click to enlarge
Convertir votre traitement des fumées au procédé SOLVAir® au bicarbonate de sodium est certainement la solution de choix, quand évoluent la législation, la qualité de votre combustible, ou vos besoins d’améliorer l’efficacité énergétique de vos installations.
 
Le procédé SOLVAir® au bicarbonate de sodium permet facilement d’atteindre les limites d’émissions les plus sévères, tout en diminuant la quantité de réactif nécessaire et la formation de résidus produits.

Les traitements de fumées sont dimensionnés suivant des contraintes locales.

Néanmoins, peu à peu, le contexte évolue, comme par exemple :  

  • Le renforcement de la législation
  • La qualité des combustibles change vers des grades contenant plus de polluants, particulièrement en valorisation énergétique des déchets
  • La quantité nécessaire de réactif pour suivre la baisse des limites d’émissions augmente considérablement, entraînant une production d’autant plus accrue de résidus à traiter
  • Des pics de polluants deviennent plus difficiles à neutraliser, l’installation en place étant incapable de les absorber
  • L’augmentation du prix de l’énergie justifie certains investissements pour économiser de l’énergie
  • Le paramètre d’efficacité énergétique (le facteur R1) est en dessous de 0,60 / 0,65, valeurs qui classent les incinérateurs de déchets comme élimination et non comme valorisation énergétique
  • Les prix de mise en décharge des résidus augmentent
  • Le traitement des effluents liquides est très complexe, avec un coût en hausse  

Dans la majorité des cas ci-dessus, la conversion du traitement en place vers le procédé SOLVAir® au bicarbonate de sodium est la solution la plus efficace avec l’investissement le moindre

La mise en œuvre du procédé est très simple quand existe déjà la présence d’un filtre à manches. Les seuls équipements supplémentaires sont : une station de broyage et dosage ; un transport pneumatique jusqu’au carneau de fumée, avant le filtre. Si l’installation est déjà équipée d’un électrofiltre, la mise en place d’un filtre à manches en aval donnera la possibilité de recycler les Produits Sodiques Résiduaires (PSR). 

La large gamme de températures d’efficacité du bicarbonate de sodium évite le besoin de refroidir les fumées, assurant la possibilité de valoriser encore plus d’énergie à partir des gaz épurés, et supprimant le réchauffage avant le traitement catalytique des oxydes d’azote.